Réduire ses déchets...

Publié le par anne-emmanuelle

... parce que leur incinération est polluante pour la plupart, parec que leur recyclage est énergivore, parce qu'ils sont coûteux à traiter, et parce qu'il est assez facile de le faire.

Les déchets qu'on trouve dans une cuisine :
-épluchures de légumes et restes de fruits : ils peuvent être compostés au jardin pour ceux qui en ont un, ou placés dans un lombricomposteur (c'est-à-dire une cuve avec des vers de terre qui traitent les épluchures et rejettent du terreau). Ce lombricomposteur ne prend pas beaucoup de place, ne sent rien et ne salit pas. A noter que composter ses déchets végétaux permet de réduire de 30% environ le volume hebdomadaire des déchets (  soit une poubelle sur trois de moins à sortir!)












-le sopalin : franchement, il suffit d'investir dans des carrés absorbants de microfibre, lavables, qui ne coûtent vraiment pas cher, et qui remplacent très bien le sopalin.

-le papier d'aluminium et le selofrais : eh non, ils ne sont pas indispensables! Il suffit d'avoir des tupperware (ou même mieux, des bocaux en verre, mais ne soyons pas intégristes de l'écologie), on met les restes dedans et le tour est joué. On peut aussi utiliser une assiette pour recouvrir une casserole qu'on place au frigo (ça permet du coup d'éviter de faire la vaisselle de cette casserole + du tupperware dans lequel on aurait mis ces restes).

-le papier sulfurisé : on peut simplement beurrer/huiler/fariner le fond du moule ou la plaque; raffa propose une solution alternative : tapisser le fond du moule ou la plaque de feuilles (de plantes ou d'arbres!). Vous pouvez aller voir là : http://raffa.grandmenage.info/post/2008/10/03/Remplacer-le-papier-cuisson

-les emballages et suremballages (en plastique, mais aussi en matériaux recyclables): il faut avant tout faire attention quand on achète les produits, et s'interroger sur la nécessité de l'emballage. J'essaie d'éviter les produits qui sont enballés individuellement, puis mis dans un gros package alors qu'ils sont minuscules, qui est lui même emballé pour bien fermer le tout. Préférer les gros conditionnements est aussi une solution. Il faut aussi savoir que le verre est un matériau moins polluant qu'une boîte de conserve, et que les briques en carton sont l'emballage qui présente les meilleures performances écologiques (car son recyclage est moins énergivore que celui du verre, qui doit être chauffé à haute température).
Si on y réfléchit, on peut arrêter de jeter des pots de yaourts en les soi-même; dans le magasin bio où je vais, on peut acheter au poids les graines et les céréales dans des sachets en papier, réutilisables qui plus est... Bref, il y a plein de solutions pour limiter le volume d'emballages jetés.

-les sacs en plastique : bon, ça c'est facile. On les remplace par des sacs rigides achetés (ou donnés) dans toutes les grandes surfaces. Et pensez à avoir en permanence un sac en tissu dans votre sac à main quand vous faîtes du shopping, ça évite d'utiliser un sac plastique à chaque fois.


Les déchets dans la salle de bains :

-les lingettes : les classiques sont les pires, mais il faut dans la mesure du possible se débarrasser de toutes les lingettes, même biodégradables, car ça fait un déchet inutile de plus à traiter. Il en existe des tas : lingettes pour les bébés (à remplacer par des lingettes en tissu... voir l'article à ce sujet, rubrique couture), les lingettes démaquillantes (à remplacer aussi par des lingettes en tissu), les lingettes déodorantes (alors là, ça me dépasse...), et les lingettes pour faire le ménage (à remplacer par une éponge et un produit d'entretien écolo!!!)

-le coton : on peut aussi le remplacer par des lingettes (sauf le coton servant à désinfecter des plaies; c'est pourquoi ce n'est pas mal d'avoir toujours un peu de coton biologique chez soi)

-les coton-tige : ça je n'ai pas réussi à franchir le cap. Il existe des bougies de cire d'abeille spéciales pour le nettoyage des oreilles. A défaut, j'achète des coton-tige en coton bio.

-les mouchoirs en papier : ça non plus, je n'ai pas réussi à m'en passer, car les mouchoirs en tissu, je trouve ça assez.... beurk! Mais sachez que vous pouvez mettre les mouchoirs en papier dans votre compost (et il vaut donc mieux acheter des mouchoirs sans parfum ni colorant).

-les flacons en tous genre : faîtes vos cosmétiques vous même et vous verrez que vous réutiliserez tous les flacons après les avoir stérilisés!


Les déchets du bureau :

- impression recto/verso systématique (sur papier recyclé d'ailleurs, car la production d'un papier bien blanc est dévastatrice en termes de conséquences sur l'environnement (usage de chlore, gaspillage d'eau...)).

-pour le papier non imprimé recto/verso, s'en servir comme brouillon

-...et les journaux servent à allumer le feu!

-la pub dans la boîte aux lettres : il suffit de mettre un petit  "stop pub" sur la boîte, et le tour est joué!

On peut enfin ajouter qu'il existe maintenant des sacs poubelles biodégradables (et ils ne coûtent pas forcément plus chers que les sacs non biodégradables).





Publié dans Ecologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Guillaume 28/10/2008 18:00

C'est qui la fille qui récupère le liquide sur la photo? Ca peut se boire ??
C'est marrant d'avoir ça dans le salon. Mais pourquoi pas...Va falloir l'expliquer aux voisins qu'on a plein de lombrics mutants au dessus de leur tête !

anne-emmanuelle 28/10/2008 20:32


ben je ne sais pas qui est la fille qui récupère le liquide, car c'est une photo trouvée sur internet, mais ce que je peux te garantir, c'est que ce jus ne se boit pas. Je pense qu'on peut à la
rigueur le mettre dans un pot de fleur ou dans les toilettes (sèches).
Ce qui est cool, c'est d'avoir un petit balcon où mettre ce truc! Allez, réflechis-y pour quand vous aurez votre appart, Alex et toi!
Bises, fidèle lecteur!